LES PATHOLOGIES DE LA MAIN ET MICRO-CHIRURGIE

La maladie de De Quervain

Cette fiche est conçue pour fournir un support, et / ou un complément à l’information orale délivrée par le chirurgien au cours des consultations précédant la décision opératoire. Cette information orale peut, seule, être adaptée au patient et à sa demande. Elle donne la possibilité de répondre aux questions posées, et constitue l’essentiel de l’information délivrée.

Il s'agit d'une inflammation de la gaine entourant les tendons du long abducteur et du court extenseur du pouce (ténosynovite) qui cheminent tous deux dans le même tunnel fibreux, au bord externe du poignet, au contact du radius. L’irritation débute souvent à l’occasion d’un changement d’activité, d’un choc ou d’une utilisation inhabituelle. Elle s’entretient ensuite d’elle même par les frottements des tendons qui devient nodulaire et augmentent de volume dans leur gaine qui est inextensible.

Le nodule douloureux, visible et palpable, est formé par l'épaississement des fibres du tunnel et du tissu qui recouvre les tendons.

Les infiltrations locales de cortisone, les anti-inflammatoires et les attelles d'immobilisation (orthèses) ont souvent un effet favorable mais parfois passager.

En cas de persistance des douleurs et d'aggravation de la gêne fonctionnelle, il est raisonnable d'opérer.

L'intervention chirurgicale est faite le plus souvent en ambulatoire sous anesthésie loco-régionale.

L'opération consiste, par une petite incision, à ouvrir la gaine qui forme un véritable tunnel. L’agrandir permet de réduire les frottements entre les tendons et la gaine, source de douleurs. Les tendons retrouvent ensuite spontanément leur calibre normal.
Il s’agit d’une chirurgie simple dont les résultats sont habituellement bons. L’infection est rare. Une cicatrice sensible, des fourmillements au dos de la main ou des doigts sont possibles et peuvent persister parfois longtemps. Une main gonflée, douloureuse, avec transpiration puis raideur est préoccupante (algodystrophie). L’évolution est traînante, sur plusieurs mois ou années. Des séquelles sont possibles (douleurs résiduelles, une certaine raideur des doigts et/ou du poignet, parfois même de l’épaule) .

L'activité manuelle est autorisée précocement sans restriction particulière mais il faudra éviter
de mouiller la main avant 8/10 jours La rééducation est facultative.

Site Gentilly :
6, rue Colette
54000 Nancy

Site Essey lès Nancy :
6, avenue Foch
54270 Essey lès Nancy

Le centre est ouvert :

• du lundi au vendredi
de 8h30 à 18h30
• le samedi
de 8h30 à 12h30.

Tél. secrétariat :
03 83 93 57 60

Fax secrétariat :
03 83 93 57 64